Une semaine un mot équitable #3

Circuit court :

Ce mot est aussi revenu plusieurs fois lors de notre sondage, et si le lien entre commerce équitable n’est pas entièrement absent, il n’est pas systématique pour autant.

Le Ministère de l’alimentation de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche définit un circuit court en ces termes : « Un circuit court est un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire. Il n’y a pas de notion géographique, le producteur peut être proche ou non du consommateur. »

Le commerce équitable et les circuits courts ne sont pas forcément liés, même si leurs éthiques sont similaires. En effet, les consommateurs de circuits courts sont attachés à l’origine du produit, son mode de production et le prix payé au producteur. Autant de points communs avec le commerce équitable.

C’est donc une démarche qui vise à restaurer le lien social et la transparence entre les consommateurs et les producteurs ainsi qu’à augmenter les revenus des agriculteurs-producteurs en réduisant les intermédiaires et les coûts annexes et promouvoir des pratiques favorables à l’environnement comme l’agriculture biologique et/ou agro-écologique) et éco-responsables (raccourcissement des transports, emballages,…)

Nous voyons ainsi que, même si le commerce équitable n’est pas forcément un circuit court au sens strict du terme, ces deux modes de consommation partagent les mêmes ambitions alternatives au commerce traditionnel et une envie de respecter l’humain, l’économie et l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *